La bicyclette, inventée au milieu du XIXème siècle, fut en son temps une invention révolutionnaire, même si elle reste traditionnellement appelée la "petite reine"! ... Adoptée par tous, puisqu'elle favorise tous les déplacements, elle devient très vite un loisir, mieux, un sport.

En 1881 en effet, est créée l'Union Vélocipédique de France qui deviendra en 1900 la Fédération Française de Cyclisme. Déjà on construit des vélodromes, on développe les compétitions et à Coulommiers naît :

Le Cercle Cycliste de Coulommiers

 

 

Cercle Cycliste de Coulommiers

1892  - 2000

 

1891  -  L'idée

C'est dans la rubrique "Faits locaux" du journal LE DÉMOCRATE du samedi 31 octobre 1891 que nous apprenons qu'un Club Vélocipédique est en voie de formation dans cette ville et qu'il compte déjà de nombreux adhérents.

 

1892  -  Sa Réalisation

C'est  le samedi 9 avril 1892 qu'une poignée d'amoureux de la petite reine se réuniront dans une salle de l'Hôtel de Ville, prêtée par la Municipalité et après avoir élu un bureau fondateur avec à sa tête le Docteur MIE, Maire de COULOMMIERS, assisté de Messieurs LORIMY et MIROT, assesseurs, COLLIN secrétaire, l'assemblée votera la formation d'une association vélocipédique avant son siège à COULOMMIERS, dénommée "Cercle Cycliste de COULOMMIERS" et a procédé de suite à l'élaboration des statuts; à la fin de cette réunion le C.C.C. élira son nouveau conseil d'administration :

    En cette année 1892 de nombreuses sorties excursions eurent lieu avec les nombreux adhérents du C.C.C.

 

Première Partie - 1893 à 1902

Cette période, sous la présidence de Monsieur TAILLéE, verra le début des compétitions.

Quelques éléments et noms en ressortirons malgré un manque évident d'archives de cette époque.

1893 : Sous l'égide du Président TAILLéE de nombreuses sorties promenades auront lieu mais la véritable compétition aura lieu le dimanche
4 juin et le premier vainqueur de l'histoire du C.C.C fut M. LEFEVRE qui sur l'épreuve du fond (30 kms) régla le circuit en 55 minutes et 2 secondes. Quelques noms ressortiront de ces premières compétitions dans les épreuves de vitesse et de consolation (8 kms) : Messieurs  MALVOISINE, TITOUT, Gaston LAUTIER.

1894 : C'est le 13 mai que le C.C.C. organisa une grande fête vélocipédique au milieu d'une affluence considérable et avec le concours de la société "Les Trompettes de l'En Avant".

Dans les 4 épreuves le columérien BERGER fut le seul à l'honneur et tout cela se clôtura par un défilé nocturne suivit d'un banquet organisé au siège du C.C.C. le café L'UNION.

Le 22 juillet le C.C.C.  remettra cela en organisant 5 courses dont une internationale !

Les plus en vue seront DELAPLACE, Gaston ZIMBERLIN, CENDRIER,
M. ORGEVAL, COLLIN, Philippe AUGUSTIN.

1895 : Seul fut retrouvé dans la presse Gaston ZIMBERLIN qui fut nommé capitaine de route en remplacement de M. BARBEROT.

1896 à 1898 : Aucune archive.

1899 : Année où au 1er mai tout vélo devra porter une plaque officielle délivrée par le fisc, le C.C.C. recevra les foudres de :

 l'UNION VELOCIPEDIQUE DE FRANCE en étant disqualifié à vie ! pour des erreurs d'engagements. Tout ce méli-mélo sera revu et corrigé par la Fédération quelques temps plus tard.

Le C.C.C. organisera cette année-là le premier Rallye Paper   où chaque concurrent devra trouver son itinéraire indiqué par des petits papiers et truffé de fausses pistes, le Columérien BRIQUET remportera l'épreuve devant VIGNIER et GAULARD.

1900 : BRIQUET remporte son 2ème Rallye Paper.

1901 : La passe de 3  sera réussi par BRIQUET qui remporte son 3ème Rallye Paper devant GUENIOT, COUILLET et LEFORT.

1902 : Aucune archive.

 

Deuxième Partie - 1903 à 1913
Cela s'organise 

Durant cette période le sport cyclisme commence à bien s'organiser et le C.C.C., en 1904, créera un championnat annuel, intitulé "LE BRASSARD".

Le vainqueur de chaque année recevra une écharpe d'honneur et  pour trois victoires gardera en sa possession la super coupe. Cette période confirmera le talent de certains coureurs

1903 : Monsieur TAILLéE, Président depuis 9 ans laissera son poste à Armand HURAND qui le conservera jusqu'en 1906.

1904 : Cette année verra la course PARIS-COULOMMIERS avec plus de 900 participants au départ mais seulement environ 400 franchiront la ligne d'arrivée, rue de Paris comme l'indiquait " LE DEMOCRATE".

Quelques Columériens finiront l'épreuve dans le gros de la troupe, mais devant lors du banquet d'après course au "Soleil Levant" ! Le 18 mai lors de la fête du C.C.C., la course de 48 kms verra le succés de Adolphe RICHARD devant Marcel IMBAULT, Lucien GRANDTRAIT, René MIARD, Maurice NAVEAU.

Cliquez sur la photo pour agrandir

Cycles DOUPE - 1, rue du Docteur Arbeltier

1905 : Un championnat annuel, réservé aux membres du C.C.C, pour l'obtention de l'écharpe verra le jour, et c'est RICHARD qui l'emportera devant GRANTRAIT, Adolphe RICHARD, FERRY, PICHAUT, René MIARD, Henri NYDEGGER, RABY furent à l'honneur.

1906 : Le BRASSARD, championnat du C.C.C, verra le 23 avril la victoire du jeune RICHARD. 

 

 

1906 - Bal du C.C.C

Le 22 juillet Lucien GRANDTRAIT remportera l'épreuve MEAUX-COULOMMIERS. Le 1er octobre, aux courses du C.C.C on remarquera les victoires de BLED, RICHARD et les honorables places de BARRE, GUYOT, MIARD, PICHOT, PURSON, BAURIN, GRANTRAIT.

Les dirigeants du C.C.C organiseront un bal au profit des familles sinistrés de la catastrophe de Courrières (Pas-de-Calais) qui fit 1200 victimes dans une mine de houille. 

 

1907 : Charles RETOULLIE remplacera à la présidence Armand HURAND. Le 5 mai le BRASSARD est remporté par BLED. Le premier cyclo-cross organisé par le C.C..C ( appelé à l'époque CROSS-CYCLO-PEDESTRE) et disputé le 23 juin dans les pentes de Triangle de Montanglaust et du champ de tir, verra la consécration du columérien Maurice MAUPOIX.

1908 : Le BRASSARD couru le 17 mai ne fût pas homologué car CAQUERIOT qui avait ramassé une "pelle" douteuse à l'arrivée portait réclamation et la course fut recourue le 24 mai. Mais tous les autres sociétaires refusèrent de prendre le départ si CAQUERIOT y prenait part. Après de nombreuses discussions, seul CAQUERIOT prenait finalement le départ, remportant ainsi la course! Le 14 juin les courses organisées par messieurs DOUPE et BOUCHER, marchands de cycles virent le succès de GRANTRAIT, MASSON, GATELIER, GUYOT pour le C.C.C. Ce fut aussi une première avec une course de dames ( 8 kms ) remportée par madame MATHIAS devant madame LEROY. Le 21 juin le jeune Lucien BLED remporte l'épreuve de 110 kms PONTHIERRY-LAGNY. A Meaux, le 26 juillet, Marcel LIORé s'imposera de belle manière. (voir page spéciale sur Marcel LIORÉ)

1909 : Monsieur L.MERIENNE prendra le succession de Monsieur RETOULLIE à la tête du club. Le 25 avril Marcel LIORé ira "glaner" le BRASSARD devant Lucien GRANTRAIT. Cette année verra les victoires de Marcel LIORE et COTTIN le 20 mars. Le 20 juin CAQUERIOT gagne devant GRANTRAIT. Le jeune Marcel PIRODON accédant aux places d'honneur, les journaux de l'époque en font un futur champion. Paul CHARPENTIER, Robert PIRODON , Maurice MAUPOIX, BILLARD GUÉRIN, CHAUVEAU, GERVAIS, YVREC, SERVAIS, furent de bons sociétaires.

Cliquez sur la photo pour agrandir

1910 : Le BRASSARD disputé le 1er Mai a vu la victoire de GRANTRAIT devant BILLARD. Avec PIRODON, Louis BEAUCARNEAUD, DORLAC, ANCELIN, DELORME, le C.C.C fut bien représenté en cette saison.

1911 : Le 30 avril le BRASSARD chaudement disputé fut remporté par DESGRANGES, un nom prédestiné! On notera aussi les victoires de Marcel PIRODON,COLLIN, LEGAL, Claudius et Louis BEAUCARNEAUD.

Cycles PURSON - Rue de Melun

1912 : P.MERVILLE succèdera à L.MERIENNE pour présider le bureau du C.C.C et remettra le BRASSARD à PIRODON vainqueur le 5 mai au prix d'une remarquable course; associé à LIORé et BLED il remportera le prix d'équipe de PARIS-VAILLY SUR AISNE. Une quarantaine de succès individuels récompenseront ces 3 sociétaires.

1913 : Le 18 mai le BRASSARD sera remporté pour le deuxième année consécutive par Marcel PIRODON devant André DOUPé.

 

Troisième Partie  - 1914-1919 
 L
a guerre fera le frein

La première guerre mondiale mettra un frein aux activités de la section, interrompant de brillantes carrières de jeunes éléments. Mais le C.C.C ne restera pas pendant ces années sans initiatives pour nos vaillants soldats

1914 : C'est Ernest DESSAINT (qui  deviendra quelques années plus tard maire de Coulommiers) qui sera élu président du C.C.C et le 10 mai acclamera vivement le triomphateur du BRASSARD, le jeune LEGAL, suivie de BOUCHER.

1915 : Dès le début de l'année le président Ernest DESSAINT prendra l'initiative avec le bureau d'envoyer des colis à chacun de ses nombreux membres au service de la patrie. Cette mesure durera pendant toute cette période noire.

 

Quatrième partie  - 1920 à 1933 
 L
a concurrence

 

Pendant cette période le Cercle Cycliste de Coulommiers passera des années difficiles avec la création de clubs voisins (Vélo club de Tresme, Vélo club de Boissy) . Mais après avoir sommeillé dans le début des années 30, il reprendra le dessus: "les vieilles institutions ne meurent jamais".

 

1920 : Après la fin de la grande guerre, le bureau du C.C.C. va faire revivre cette belle société et le 20 mai la première course réapparaît avec le remporté par Marcel PIRODON qui déjà vainqueur de 2 manches remporte définitivement la "super" coupe du C.C.C.

1921 : Le docteur BONNIS prendra le relais d'Ernest DESSAINT à la présidence et le BRASSARD, disputé le 5 juin, verra une nouvelle victoire de  Marcel PIRODON devant MERCEMAN, COTTERET, LEGOUGE, Lucien LIENARD et DELANSAY.

1923 : Paul LIENARD est élu président, François BERTHELOT remporte le BRASSARD. ALBASSIER, COTTIN, MERCERAN, HOUFFRY, COTTERET, HOUILLOT, MONNEYRON, LIENARD, honoreront de leur mieux les couleurs du C.C.C.

Double Cliquez pour obtenir une autre photo de F.BERTHELOT

François BERTHELOT

Double cliquez pour agrandir

.......-Lucien LIENARD-........-M.REMY  

Paul LIENARD

1924 :  Les coureurs du C.C.C. les plus en vue cette année-là seront Marcel PIRODON, ROBERT, Albert VAUMORIN, ANCELIN, Constant BALLIN, PILLARD, Fernand CALLEUX, Gaston MONTPERT, LUCAS, Lucien LIENARD, LAGRANGE, LILBERT, André CANARD, DALISSIER.

1925 : Le BRASSARD disputé le 10 mai est remporté par BALLIN qui sera le plus rapide devançant CUISY et Jean-Jacques ANCELIN. Cette année confirmera les victoires de Marcel PIRODON (Vétéran), Fernand CAILLEUX, Robert THIBAULT, CUISY, ainsi que les très bons comportements de ROBERT, Jean-Jacques ANCELIN, MOREL, Albert VAUMORIN, MOMPERT, Constant BALLIN, Emile CAPLANE, MASSON, PUBLIER, PERDREUX, GUILLEMOT, MASSIOT, LOINTE, LAGRANGE, PILLARD. 

Double Cliquez pour agrandir

Départ de course av. de Rebais

....- Jean-Jacques ANCELIN-Fernand CAILLEUX

Fernand VALMORIN-Constand BALLIN- .....-.....

Paul LIENARD Président du C.C.C.

 

Robert THIBAULT Vainqueur à Coulommiers en 1925

Article de "La Tribune Briarde"

 

Double cliquez pour agrandir

Fernand CAILLEUX

Double cliquez pour agrandir

Jean-Jacques ANCELIN

1926 : Les plus en vue seront NOTTIN, BALLIN, VILLERET, DEPREZ, PERDREAU, LOINTIER, FLOUARD, CLANFARD, KEMY.

1927 : Marcel PIRODON prendra une difficile présidence à cause de la concurrence des clubs voisins. MAPELLE, Albert TRIOLET, HELIOT, Albert VAUMORIN, LEBON, NOTTIN, PICHO seront les plus cités au sein du C.C.C.

De 1928 à 1929 : Aucune archive

1930 : C'est autour de René ROGER de présider le C.C.C., lequel redonnera du punch à la section. Les vainqueurs de cette saison seront Maurice GRIMBLOT et Gilbert GUYOT, accompagnés de leurs coéquipiers PHILIPPE, BAZILLE, Julien TENAGUILLO, POULET, MARAUX, RUSCONI, FERREIRA, CRETE, THOMINET, FIEVET.

 1932 :Seul la trace des Columériens GRIMBLOT et COUTEREAU sera évoqué dans les journaux.

Cinquième Partie  - 1934  à 1939 
 L
e réveil

 

Durant ces 5 années le C.C.C. se remettra petit à petit de son sommeil avec l'éclosion de Robert VENIAT jeune coureur plein de talent.

 

Pas d'agrandissement pour cette image un peu "floue"

Bal des Sports au Théâtre

1934 : Après un léger sommeil, le Cercle Cycliste de Coulommiers se réveillera sous l'initiative de monsieur Paul LIENARD, conseiller municipal et ancien président du club et c'est Ernest-François DESSAINT, frère de l'ancien président, qui prendra la tête du club, mais il lui faudra près d'une année pour relancer le C.C.C. aidé, en partie, grâce à la venue à Coulommiers d'illustres champions cyclistes pour le banquet des sports organisé par l'Union des Sociétés   Sportives de Coulommiers présidée par M. CHAMBARD qui , avec Monsieur Pierre MORTIER, député-maire, recevront Antonin MAGNE vainqueur du tour de France 1934 et ses compagnons de route LAPEBIE, ARCHAMBAULT, SPEICHER ainsi que les marcheurs "locaux" ZAMI, et IOUCHKOFF, au théâtre municipal le 18 novembre.
1935 : En cette année 1935 le C.C.C. reprend du poil de la bête en organisant de nombreuses courses dont " Le circuit de la Brie" épreuve de 140 kms patronnée par le TIVOLI PALACE qui avait invité pour donner le départ "DORVILLE" grande vedette du cinéma, premier rôle de tant de films populaires de l'époque. le nouveau président Robert BALLIN eut de nombreuses satisfactions cette saison 1935 avec les victoires de SALMON, Daniel CHARPIGNON, Edmond TESSIER, DUVAL et les honorables comportements de SALMON, CORDELIER, BALLAND, MOREL, MANDET, STREITH, NIQUET, MARECHAL, BARRAULT, BRUNET, EMION, BOULONNOIS, LEROY, C'est SALMON qui remportera le BRASSARD

Double Cliquez pour agrandir

Départ du grand prix de la Grande Maison Bleue 

devant le journal LE DéMOCRATE

Double cliquez pour agrandir

Norbert et  Alfred DEHU        Paul FAHY

Départ de course

 Double Cliquez pour agrandir

Nenesse DUBOIS qui animait les départs avec l'attirail de l'époque

1936 :Le C.C.C. continue sur sa lancée avec à sa tête le président Robert GAUDRé qui aura la  satisfaction de voir triompher POILBLANC et CHARPIGNON ainsi que les places d'honneur obtenues par André CHANOINAT, Georges GABOYARD, Serge NIQUET, BRAYER, Paul CORDELLIER, QUERARD, André MACE

1937 : Maurice LECOUDRE prendra les rennes du club et les nombreuses organisations du C.C.C. auront l'occasion de faire "briller" les Daniel CHARPIGNON, OLIVE, Georges GABOYARD, les frères Robert et Alfred DEHU, LOCHER, COLLOT, NIQUET, ROUGE, Paul FAHY, BAURES, DELENCLOS, LANGRY, LE CROSNIER.

1938 : Si cette année fut celle d'un coureur, ce fût celle de Robert VENIAT, un tout jeune débutant à peine âgé de 18 ans, qui remportera en ce début de saison plusieurs courses de classement. Puis le 4 avril à CRéGY, près de BRIE-COMTE-ROBERT, il s'imposera dans l'éliminatoire de Seine-et Marne du PAS DUNLOP. Il s'imposera ensuite dans le prix DELESSERT-WONDER à Coulommiers devant une foule de spectateurs avenue Gastellier, où était jugée l'arrivée et le 26 mai à la finale du PAS DUNLOP, véritable championnat de France des débutants, sur l'autodrome de Montlhéry, il terminera 5ème, où tassé au sprint final, il ne put prétendre à un meilleur résultat lui permettant d'être quand même le 1er coureur francilien. Outre les nombreux bouquets de Robert VENIAT, il y eut de belles performances de ses coéquipiers BODIN, Jacques DONDON, COCAGNE, MEIGNEN, Georges GABOYARD, René ROUHAUD, PESTEL, BAURES, les frères N. et A. DEHU, POITOUX, DUVAL, NIQUET, Paul FAHY.

Double Cliquez pour agrandir

Départ du prix DELLESSERT - WONDER

Rue de la Pêcherie

1938 : Alors que Robert VENIAT monte en catégorie supérieure, la saison 1939 débutera bien pour le C.C.C. avec le succes de Jean POITOUX malgré la domination depuis quelques années des coureurs parisiens de la Jeunesse Populaire et Sportive avec leurs maillots rouges. Nos vaillants columériens Paul FAHY, Lionel COCAGNE, Georges GABOYARD,, FERT, OPOIX, BENOIST, Jacques DONDON, BROUILLER, Alphonse MESTRE, BEAUPUIS, JACQUET, Marcel MEIGNEN feront de leur mieix. puis malheureusement arriva en août le début de la seconde guerre mondiale...

 

Sixième Partie  - 1940 à 1946 
 L
'arrêt obligatoire

 

Pendant la seconde guerre mondiale les activités du club seront forcés de s'éteindre. Seul Maurice LACOUDRE restera à la présidence du C.C.C. pendant ces sombres années, laissant sa place à René ROGER en 1945.

 

Septième Partie -1946 à 1955 
 L
a réorganisation d'après-guerre

 

M. René ROGER relancera la réorganisation ( après la seconde guerre mondiale ) avec toute son énergie, ouvrant ainsi une période faste en résultats pour le C.C.C. pendant laquelle ressortiront de nombreux champions columériens.

 

 

1947 : Après plusieurs réunions préparatoires, organisées par M. René ROGER, unique membre restant du bureau du C.C.C., les personnes s'intéressant au sport cycliste ont été convoquées en vue de la réorganisation de la société. Il fallut alors procéder à l'élection du bureau avec à sa tête M. René ROGER et de se ré affilier à la F.F.C. Devant l'impossibilité de récupérer les sommes dues avant la guerre, l'avoir de la caisse est déficitaire, et le président ROGER ira donc (déjà à cette époque) à la pêche aux subventions auprès de M. René ARBELTIER, Maire, qui avec son conseil municipal lui attribuera pour le redémarrage  de la section une somme de 15000 francs. Ceci permit de consulter 

Double Cliquez pour agrandir

Départ avenue de Strasbourg - de gauche à droite

Le président René ROGER - Jean VITAS Pierre GOUVENOT - Gérard BARILLAU  Jacques GOUVENOT - Roger GUYOT - Michel HOURY - Marcel GAUDRY - Paul DUBOIS

les huit marchands de cycles  de Coulommiers pour l'achat de matériel en vue d'équiper les valeureux coureurs inscrits au C.C.C. en ce début de saison 47. Une paire de roues et 2 boyaux lui seront remis après le "championnat du C.C.C."! Épreuve disputée au mois de mars en 4 manches composées d'épreuves de vitesse, contre la montre, course de côte et en ligne et c'est Jean VITAS qui sera sacré champion 1947 du C.C.C. devant Paul DUBOIS, Pierre GOUVENOT, Roger GUYOT, Michel HOUDRY, Marcel GAUDRY, Jacques GOUVENOT, et Gérard BARILLOT. Le 4 avril 1947 la première épreuve sérieuse interclubs se profile avec l'éliminatoire du premier PAS DUNLOP disputé à Melun. Jacques GOUVENOT et Michel HOUDRY se classeront 12ème et 13ème, quant à Jean VITAS grand animateur de l'épreuve il sera, dans la côte de Sorque  où était jugée l'arrivée, coiffé sur la ligne pour la victoire; puis les coureurs du C.C.C. allaient entamer la valse des compétitions dont nous vous retraçons les résultats les plus saillants: en commençant par le prix du centre le 3 avril à Meaux, course à 40 km/h de moyenne, Marcel GAUDRY se classe 11ème suivie de Paul DUBOIS 12ème, GOUVENOT 18ème, HOUDRY 19ème. A Bassevelle, le 27 avril nous trouvons à la 8ème place GAUDRY, à la 9ème DUBOIS, puis P. et J. GOUVENOT 11ème et 13ème. Le 25 mai au prix de l'O.M.S. de MOUROUX, Marcel GAUDRY terminera 5ème. Le 8 juin à Saint-Cyr-sur-Morin on notera les bons comportements des "nouveaux" licenciés au C.C.C.: Raymond DEBARLE, RAYMOND DHORBAIT, J. THIERRY, et F. DUPUIS. Jean VITAS et Marcel GAUDRY prendront les 9èmes et 12èmes places. Le 22 juin au prix de la ville d'Esbly, tir groupé pour les columériens GAUDRY 4ème, VITAS 5ème et DUBOIS 6ème. Au prix du Petit Morin, Paul DUBOIS se classe 9ème suivie de ses camarades de club. Le 6 juillet, 6 columériens participent à l'éliminatoire des "Espoirs de France" réservée au moins de 20 ans. La victoire allait leur échapper de peu à cause d'une erreur de parcours à quelques encablures de l'arrivée, ne devant s'incliner, après un retour sur le bon circuit que de 3 secondes sur le vainqueur. Jean VITAS prenant la 2ème place devant Jacques GOUVENOT  et Pierre  GOUVENOT 5ème. Pendant ce temps-là au prix de Courcelles, Marcel GAUDRY se classe lui aussi second et Paul DUBOIS 7ème. Le 14 juillet à la course des "20 étapes" organisée par la Pédale Fertoise et après les victoires de Jean VITAS et Pierre  GOUVENOT, VITAS prend la 2ème place au général. Le 27 juillet au prix de Crécy on remarquera R. DÉPARLE 3ème et malgré les deux chutes et une crevaison la 12ème place de Marcel GAUDRY suivi de Paul DUBOIS 13ème. Le 3 août le C.C.C. organisa un voyage à Reims à l'occasion des championnats du monde sur route qui sera remporté pat le hollandais Théo MIDDELKAMP. Le 16 août victoire en solitaire de Marcel GAUDRY au prix de la gare de Faremoutiers. Cette année là, le C.C.C. aura organisé 8 épreuves et ses coureurs auront participé à 30 compétitions. Marcel GAUDRY recevant en fin d'année la coupe du classement du club établi sur les épreuves disputées tout au long de la saison, devant Paul DUBOIS et Jean VITAS. 

 

Double Cliquez pour agrandir

Serge BERAULT

Double Cliquez pour agrandir

Marc PACHOT

Double Cliquez pour agrandir

Raymond DEBARLE

Double Cliquez pour agrandir

Raymond DHORBAIT

Double Cliquez

Marcel GAUDRY

Double Cliquez

Stanislas KODOWSKI

Double Cliquez

Jacques GOUVENOT

Roger GUYOT

Double Cliquez our agrandir

Jacques GOUVENOT

Double Cliquez pour agrandir

Gérard BARILLAU

Double Cliquez pour agrandir

GUYOT

Pierre GOUVENOT


Michel HOUDRY

 

 

COURSE CONTRE LA MONTRE LANCÉE PAR

 Pierre RAYER ET Roger BOULET

 

 

 


Jean VITAS

1948 : Toujours sous la présidence de René ROGER, le C.C.C. a organisé 7 courses et comptera cette année 19 coureurs licenciés qui ont participé à 44 épreuves différentes, les plus en vue étant Marcel GAUDRY avec une victoire à Signy-Signet, 3 places de second, etc...et de nombreuses places d'honneur pour Paul DUBOIS, Jacques GOUVENOT, R.DEBARLE, Stanislas KODOWSKI. Jean VITAS (malade cette année-là) sera un ton en dessous avec ses camarades Marc PACHOT, F.DUPUIS, CH.LEGRAND, Michel HOUDRY, J.LABOUREAU, L.LOINTIER, R.DHORBAIT, M.REDE, R.LOUIS. Jacques GOUVENOT remportera le général des courses de classement et Marcel GAUDRY celui de champion d'été.

Course en ligne ( 1948)

Course en ligne (1948)

Les dirigeants actifs en 1948

LES DIRIGEANTS ACTIFS EN 1948

MONNIER - MOSSOT -GOUVENOT - le président ROGER - M.ROGER - BAURES

Marcel GAUDRY, Jacques GOUVENOT et Mademoiselle ROGER

Marcel GAUDRY ET Jacques GOUVENOT fleuris par Mademoiselle ROGER

1949 : La saison débutera avec le championnat du C.C.C. qui verra la victoire dans la course de vitesse disputée traditionnellement sur  l'avenue Victor Hugo, du "nouveau" licencié Georges DELIGNIERE; Marcel GAUDRY s'adjugeant la course contre la montre; la course de côte dans la fameuse avenue Gastellier revenant à Jacques GOUVENOT et celle en ligne à Bernard LE TACONNOUX au prix des commerçants de Boissy-le-Chatel, le 14 juillet puis le 14 août au prix de l'hôtel de la gare de Faremoutiers devant RUSCONI 3ème et MOREL 8ème. Le titre de champion d'été sera conquis pour la 3ème année consécutive par Marcel GAUDRY qui recevra définitivement le trophée inter-sociétaires. Le clou du spectacle, à Coulommiers cette année , sera l'unique passage du Tour de France dans notre ville , le dimanche 24 juillet , lors de la dernière étape NANCY-PARIS (340 kms) du 36ème Tour de France qui verra la 1ère victoire dans la grande boucle de Fausto COPPI, qui passera vêtu du maillot jaune dans l'avenue de Strasbourg, rue de Melun et rue du Général Leclerc, devant son compatriote Gino BARTALI et les français Jacques MARINELLI  et Jean ROBIC.

Meaux - 1949

Marcel GAUDRY - Vainqueur à Meaux 1949

1950 : L'année commence bien pour Marcel GAUDRY qui remporte le titre de champion d'hiver devant le jeune Maurice HARDOUIN et Serge BERHAULT. GAUDRY récidive en remportant en avril le prix des commerçants de Crouy-Sur-Ourcq, est victorieux en juin à Bagneaux-Sur-Loing et sera qualifié pour le championnat de France à TOULOUSE où il terminera 45ème, victime d'une crevaison en pleine bagarre. Il remportera une nouvelle fois le championnat d'été devant ses camarades de club Jean RUSCONI, Maurice HARDOUIN etc...

Le C.C.C. remportera 2 prix d'équipe ainsi que les nombreuses places d'honneur de Paul DUBOIS en Cyclo-cross. Le président René ROGER quittera en cette fin de saison le bureau du C.C.C. dans lequel il avait tout donné, en raison de ses nouvelles fonctions fédérales.

Paulo

Arrivée victorieuse de Paul DUBOIS

 le 31/12/1950 au cyclo-cross de Clamart.

Et encore Paulo!

Paul DUBOIS

Marcel GAUDRY - DUPUIS

Et toujours Paulo!

Maurice HARDOUIN vainqueur à Mouroux le 14/5/1951 entouré de D.HOBMA, J.RUSCONI et de P.DUBOIS.

La suite - 1951 à nos jours - ICI